Le carrot cake

Mon premier carrot cake

Mon premier carrot cake

Ah ! Les vacances en Ecosse !

Ma femme avait l’air décidé à gouter tous les cheese cakes que nous croiserions en Grande Bretagne, mais dès le deuxième repas, elle se laissa tenter par un carrot cake : le mal était fait !

Elle a ensuite gouté tous ceux qu’elle croisait, évidemment, je ne pouvais pas la laisser seule dans cette grande mission et je lui ai apporté mes compétences de gourmand invétéré.

La carotte est excellente en dessert, on ne lui trouve pas le même goût qu’en légume, et nous l’avions déjà appréciée auparavant, non seulement en carrot cake, mais aussi en Inde sous forme d’halwa, autre dessert plus oriental et tout aussi délicieux.

La recette.

Après avoir cherché plusieurs recettes, j’ai utilisé celle qui suit, librement inspirée du site « Du chant dans les casseroles ». Elle a le mérite de remplacer l’huile par de la poudre d’amandes et donc d’être moins grasse tout en produisant un gâteau moelleux et savoureux dont le goût me rappelle celui des meilleurs carrot cakes que nous avons dégusté au Royaume Uni.

Il faut attendre au moins 24 heures avant de le déguster, les saveurs se mélangent et s’épanouissent ainsi et la consistance devient plus moelleuse.

Les ingrédients.

Le gâteau.

Pour 8 personnes (prévoir un moule à manqué ou à cake selon la forme qu’on veut lui donner)

  • 275g de carottes (poids épluchées et râpées)
  • 180g d’amandes en poudre (j’utilise de l’amandin, mélange d’amandes d’abricots et d’amandes, bien meilleur, existe chez Vahiné).
  • 50 g de poudre de noisette.
  • 4 œufs
  • 80 g de farine complète
  • 175 g de sucre roux
  • 1 sachet de levure chimique
  • ½ c. à café de sel
  • 1 citron
  • 1 c. à café rase de cannelle en poudre
  • 1 c. à café de gingembre en poudre
  • 1 c. à café de coriandre en poudre
  • les graines de 3 gousses de cardamome
  • 1/2 c. à café d’extrait de vanille naturelle
  • du beurre pour le moule

Mon premier carrot cake (detail)

Facultatif : quelques pistaches, ou noix de pécan, ou raisins de Corinthe, ou airelles séchées (cranberries)… ou rien, il est délicieux nature.

La couverte.

  • 50 g de beurre (le beurre est TOUJOURS demi-sel, je ne suis pas Breton pour rien).
  • 175 g de sucre glace
  • 50 g de ricotta.
  • 50 g de fromage frais Saint-Moret.

C’est parti !

  1. Récupérer et émincer le zeste d’un citron moyen, puis presser son jus.
  2. Battre les jaunes d’œufs et le sucre au fouet jusqu’à ce qu’ils blanchissent.
  3. Y ajouter le zeste du citron, puis, en plusieurs fois, le mélange fait avec la farine, le sel, la levure, les poudres d’amandes et de noisette et les épices.
    Malaxer tout cela,et pas de panique, à la fin, il faut y mettre les mains car cela fait une pâte très compacte.
  4. Ajouter en plusieurs fois les carottes râpées, et enfin le jus de citron.Surprise, tout se reliquéfie jusqu’à la consistance d’une pâte à beignets épaisse (avec des bouts dedans).
  5. Ajouter selon les goûts, les noix, fruits secs ou autres trucs amusants.
  6. Monter les blancs en neige bien ferme et incorporer délicatement à la préparation précédente.
  7. Beurrer largement le moule, et y verser l’appareil.
  8. Enfourner et laisser cuire à 180° C pendant 50 minutes.
  9. Lorsque le gâteau est cuit, laisser refroidir puis le démouler lorsqu’il est tiède, et le laisser refroidir complètement.

On couvre !

  1. Battre les 50 g de beurre ramolli en pommade avec les 175 g de sucre glace et un peu de jus de citron.
  2. ajouter les fromages frais en mélangeant au fouet sans trop battre pour ne pas liquéfier le mélange.
  3. Étaler sur le gâteau et faire prendre au frigo au moins 12h.

Attendre au moins 24 heures…

Bon appétit !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *