Topissime : le matcha cake au chocolat blanc.

Sortie de cuisson

Sortie de cuisson

Le matcha cake au chocolat blanc.

J’ai déjà publié une recette de cake au matcha, alors pourquoi en faire une autre ?

D’abord, parce que le mélange chocolat blanc et matcha est excellent, je ne sais pas pourquoi, mais le goût du matcha en sort rehaussé.

Les japonais ne s’y trompent pas puisqu’ils proposent souvent ce type de mélange en confiserie ou en pâtisserie.

En ayant fait goûter les deux types de cake à mes victimes préférées, tout le monde apprécie les deux, mais la moitié préfère le simple et l’autre moitié préfère celui au chocolat blanc.

Il m’a fallu plusieurs essais avant d’être au point.

Le problème vient du dosage du chocolat blanc qui possède un goût assez subtil derrière les premières notes de graisse de cacao.
Trop peu de chocolat et il devient indiscernable, j’ai donc commencé à réaliser un cake d’essai sans matcha pour avoir une idée du dosage.

Avec le matcha, le parfum du chocolat blanc se renforce et fait en même temps ressortir les aspects aromatiques végétaux du matcha.

Le chocolat blanc étant lui-même gras et sucré, il m’a fallu réduire les quantités de sucre et de beurre pour une recette saine et agréable.

Version avec demis-carrés à l'heure de thé

Version avec demis-carrés à l'heure de thé

La recette

J’ai voulu une pâte assez légère pour compenser le chocolat blanc, le but étant d’obtenir le même genre de texture que le cake normal et surtout d’éviter d’avoir une pâte compacte et grasse en bouche.

Du coup, j’utilise plusieurs techniques, dont celle d’incorporer les œufs en séparant la préparation des jaunes blanchis au sucre et la montée en neige des blancs.

La crème est fouettée légèrement avec le matcha puis on y incorpore doucement le chocolat ainsi, le matcha de la crème ne cuira pas. De même, on incorpore le résultat dans les œufs sucrés, ce qui va éviter de trop monter la température du mélange et éviter le risque de cuire les jaunes d’œufs blanchis.

Résultat, la texture du cake est parfaite, elle reste celle d’un cake normal en plus onctueux, se tient bien à la coupe et est agréable en bouche

En option, on peut renforcer la sensation de présence du chocolat blanc en incorporant plusieurs demi-carrés dans la pâte au moment où on la verse dans le moule. Cela n’ajoute rien que l’aspect psychologique de la reconnaissance du chocolat blanc.

J’ai essayé et personnellement je préfère sans, tant la texture même du cake me séduit. À vous de tester.

Par contre, si vous avez de belles cerises, ou des framboises, cela se mariera parfaitement avec le goût du cake. Les cerises notamment donnent une saveur parfaite avec le chocolat, sans acidité. Les photos vous montrent la réalisation avec des cerises

L’ensemble des opérations semblera compliqué aux débutants mais en fait tout s’enchaîne bien et aucune étape n’est difficile ni critique pour la réussite

en bref, si vous suivez la recette, celle ci est pratiquement inratable.

Petite anecdote : pour mon deuxième essai, j’ai voulu prendre de la bonne crème épaisse de chez mon crémier. Une petite merveille au goût !
Mais pour mélanger le matcha, cela a été une autre histoire, la crème trop compacte s’était agglutinée à l’intérieur de mon fouet, laissant la moitié du matcha dans le bol.

Je m’en suis sorti en mettant un petit fond de lait frais dans le bol et son reste de matcha, en remuant doucement jusqu’à obtenir la texture voulue, un peu plus épais qu’une crème liquide, puis en faisant couler le chocolat fondu doucement dans le bol tout en remuant vivement pour éviter que le matcha ne cuise.

Ouf ! Mais ce cake a été une vraie réussite : meilleure crème = meilleur cake

Du coup, j’ai modifié la recette sur ce site pour faire préférer de la crème épaisse, et mieux décrire l’ordre des mélanges qui semblait exactement opposé sur les photos… c’est normal, c’était mon premier essai, je les ai remises à jour également.

pour la première fois, j’ai utilisé un matcha « pâtissier » du Palais des Thés. Il est très bon, et moins cher que celui que j’utilisais avant… mais qu’est-ce qu’il est vert !
J’ai même vérifié qu’il était sans colorant, ouf ! c’est bien du matcha pur !

Une fois ouvert, refermez bien le paquet de matcha et conservez-le au réfrigérateur

Les ingrédients

750g de préparation, pour un moule d’environ 900ml, 30 minutes de préparation, 55 minutes de cuisson.

  • 3 œufs
  • 80g de crème épaisse du crémier avec un peu de lait pour diluer (je n’ai pas compté le lait dans les 70g), sinon, de la crème liquide.
  • 40g de beurre demi-sel fondu, plus un peu pour beurrer le moule
  • 200g de chocolat blanc pâtissier (une plaquette de 180g c’est un peu juste)
  • 150g de farine complète
  • 120g de pur sucre de canne blond en poudre, c’est bien meilleur
  • 36g soit 9 petites cuillères pleines de poudre d’amande, ou d’amandin (mélange d’amandes et d’amandes d’abricots, plus savoureux)
  • 54g soit 11 petites cuillères bien pleines de poudre de noisette.
  • 1 et 1/2 de sachet de levure à gâteaux, un entier plus un tiers ou un demi selon la texture voulue. Moi, j’ai mis plus un demi.
  • 14g, soit 1 et 1/2 cuillère à soupe de matcha bien pleine (bombée), disons, une bien pleine et une moins pleine.
  • En option, une coupelle de cerises dénoyautées, ou de framboises, ou quelques demi-carrés de chocolat blancs

C’est parti !

  1. Pesez et préparez vos ingrédients : 4 récipients.
    • Un avec la crème et le matcha
    • Un grand bol avec la farine, la levure et les poudres d’amande et de noisette mélangés.
    • Un saladier pour les blancs d’œufs à monter en neige
    • Le plus grand avec le sucre et les jaunes d’œufs, qui finira par recevoir toute la préparation.
  2. Préchauffez le four à 170°C et beurrez généreusement votre moule
  3. Fouettez doucement la crème et le matcha pour faire un mélange homogène.
  4. Battez fermement ensemble les jaunes d’œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
  5. Dans un autre saladier, battez les blancs en neige ferme avec une petite pincée de sel
  6. Dans une casserole, mettez un petit peu d’eau (environ 3 cuillères à soupes), le chocolat blanc débité en carrés, et le beurre
  7. Faites fondre à feu doux en remuant pour obtenir un mélange homogène et éviter qu’il attache ou cuise
  8. Hors feu, ajoutez doucement ce chocolat à la crème verte de matcha.
    Pour éviter de cuire le matcha, il faut verser le chocolat dans la crème au matcha et non mettre la crème dans le chocolat.
  9. Mélanger ce chocolat vert aux jaunes blanchis, en remuant constamment : les jaunes ne doivent pas cuire par la chaleur du mélange
  10. Ajoutez peu à peu le mélange de farine, amandes et levure tout en remuant pour éviter les grumeaux
  11. Incorporez les blancs en neige en plusieurs fois, cela va aérer la pâte et l’assouplir
  12. Versez la préparation dans le, ou les moules.
    Option : si vous avez de belles cerises, vous pouvez les incorporer par couches, sinon, vous pouvez aussi ajouter des demi carrés de chocolat blanc dans la pâte
  13. Mettez au four et laissez cuire 55 minutes. La lame d’un couteau doit ressortir propre du cake.
  14. Sortez du four, démoulez et laissez refroidir à l’abri d’un torchon propre ou d’une cloche en tissu

Bon appétit !


Quelques étapes en image…

De belles cerises

De belles cerises

De belles cerises... éventrées et dénoyautées.

De belles cerises... éventrées et dénoyautées.

 

Un excellent matcha pour la cuisine

Un excellent matcha pour la cuisine

De la belle crème épaisse de chez mon crémier.

De la belle crème épaisse de chez mon crémier.

 

Du chocolat blanc pâtissier...

Du chocolat blanc pâtissier...

On ajoute un peu de lait pour retrouver la consistance d'une crème liquide

On ajoute un peu de lait pour retrouver la consistance d'une crème liquide

 

On mélange : bon sang ce qu'il est vert ce matcha !

On mélange : bon sang ce qu'il est vert ce matcha !

Blanchir les œufs et le sucre

Blanchir les œufs et le sucre

 

Faire fondre le chocolat blanc et le beurre

Faire fondre le chocolat blanc et le beurre

Verser doucement le chocolat fondu en remuant pour ne pas cuire le matcha

Verser doucement le chocolat fondu en remuant pour ne pas cuire le matcha

 

Et on verse sur les jaunes blanchis en remuant

Et on verse sur les jaunes blanchis en remuant

Waoh ! La belle palette de couleurs !

Waoh ! La belle palette de couleurs !

 

Après avoir mélangé la farine, on met les blancs en neige

Après avoir mélangé la farine, on met les blancs en neige

On remplit par couches avec des cerises à chaque étage

On remplit par couches avec des cerises à chaque étage

 

Version avec demi carrés de chocolat blanc.

Le goût du chocolat blanc est présent mais cela reste subtil, en mettant des demi-carrés de chocolat blanc, on croque dedans et le cerveau l’identifie plus facilement en reliant la saveur à la texture en bouche.

Vous pouvez jouer sur la taille de ces morceaux, mais en fait, on s’aperçoit vite que cela n’ajoute rien au goût

L’aspect cuit du chocolat blanc devient beige et est moins esthétique que nature ou avec des fruits rouges

Le même avec des demi-carrés de chocolat blanc

Le même avec des demi-carrés de chocolat blanc

 

La texture est assez légère et remplit plus que d'habitude

La texture est assez légère et remplit plus que d'habitude

Que voilà une belle couleur verte!

La pâte est assez aérée, elle remplit davantage les moules.

Une fois cuit, démouler et laisser refroidir.

Les tranches sont belles, vertes et savoureuses. Les cerises sont douces et se marient super bien.

Les framboises donnent une note plus acide mais délicieuse aussi.

En fait, il est vraiment délicieux nature, mais vous avez tous les éléments pour tester votre préféré.

 

L'intérieur de la bête

L'intérieur de la bête

 

3 commentaires pour Matchacolat : Cake au matcha et au chocolat blanc.

  1. Thomas a dit :

    Marrant, une copine me parlait justement de l’association chocolat blanc – matcha y’a quelques jours seulement.

    Et quel vert intense ! Je vois que c’est le matcha pâtissier dont on parlait l’autre jour. Visiblement, il a beau être moins cher que le matcha de dégustation, il est quand même de bonne qualité. Bon à savoir. Ceux qui m’avaient déçu étaient facilement reconnaissables à leur vert pâlot.

    Et tes recettes sont toujours aussi joliment présentées, félicitations ! Ça donne envie de se lancer. Sauf que je viens de faire un gâteau aux pêches, donc il faudra bien que je me contente de ça pour l’instant.

  2. Paskal a dit :

    Au fur et à mesure, j’améliore la recette.

    Ceci est la version 2.0 : crème épaisse, quantités ajustées et un nouvel ingrédient qui rehausse le goût : la poudre de noisette.

    J’en ai profité pour refaire certaines photos puisqu’une des étapes a été modifiée, ceci nous vaut quelques différences de rendu de couleurs, les photos étant prises sur plusieurs réalisations. L’essentiel étant de bien visualiser les étapes.

    Bon Appétit.

  3. Paskal a dit :

    Version 2.1 : certaines quantités ont évolué depuis la première recette.

    Un peu plus de crème épaisse, de chocolat blanc et de poudres de noisette et d’amande en proportion… et plus de matcha, cela le rend vraiment plus savoureux.
    On touche la perfection… Miam !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *