Le pain d’épices, aux épices et au miel

Mon pain d'épices

Mon pain d'épices

Pain d’épices… aux épices.

Ben oui aux épices… bien sûr que le pain d’épices est aux épices, pourquoi dire « aux épices » ?

En fait, depuis mon enfance où je pouvais manger des pains d’épices au goût tellement agréable et chaleureux, faits maison par ma grand-mère bretonne, je n’ai pas retrouvé de pain d’épice digne de ce nom.

Je ne parle même pas des « machins » industriels dont je n’ai jamais apprécié la saveur maltée plutôt qu’épicée et qui se prétendaient être des pains d’épices.

Bon, eh bien pour tous ceux qui aiment les saveurs épicées, voici ma recette de pain d’épices… aux épices. Ce nom est repris d’une plaisanterie faite justement par un apiculteur qui proposait le sien et le démarquait ainsi des autres pains d’épices « normaux » qu’il vendait.

Car même chez les apiculteurs, il était très rare d’en trouver de bons : « 
— Vous pensez bien que si’il y avait des épices comme avant, les gens n’en achèteraient pas, ça aurait trop de goût.
— Eh bien ils n’ont qu’à acheter autre chose, ou alors il faut appeler ça un cake au miel et pas un pain d’épices.
— Voué, mais il y en a quand même un peu des épices, et puis si ça porte pas de nom connu, les gens, ils n’en achètent pas. »

Bien sûr, il y a du miel et toutes sortes de bonnes choses, et vous pourrez adapter sa force en fonction de la quantité de poivre.

Personnellement, je l’aime assez piquant, pas trop non plus mais j’aime la chaleur qui reste en bouche après chaque bouchée.

La recette

C’est toujours une base de recette de cake, qui se rapproche de celle du Quatre-quarts que devait aussi utiliser ma grand-mère.

Comme je l’ai dit plus haut, l’aspect piquant doit être présent mais peut être modulé par la quantité de poivre.

Je vous conseille de commencer avec la mesure la plus basse : une cuillère à dessert pleine (bombée), et si cela vous inspire par la suite, vous pouvez passer dégustateur confirmé avec une cuillère à soupe rase (non-bombée)

Pour certaines épices, je les mouline moi-même ce qui donne plus d’arôme et surtout, certaines sont introuvables moulues

c’est le cas de la muscade, j’utilise le macis plutôt que la noix rapée, c’est plus fin, plus arômatique et plus rond en bouche, mais vous pouvez utiliser de la muscade rapée.

La cardamome doit être verte ou blanche, les grains sont extraits de la cosse et moulinés avec le reste. Là encore, pour pouvez utiliser de la cardamome en poudre.

Les ingrédients

700g de préparation, pour un moule d’environ 900ml, 20 minutes de préparation, 45 minutes de cuisson.

  • 3 œufs
  • 80g de beurre demi-sel fondu
  • 30g de crème liquide
  • 180g de miel pâteux
  • 200g de farine complète
  • 1 sachet de levure à gâteaux
  • 1 cuillère à soupe bombée de coriandre moulue
  • 1 cuillère à soupe bombée de gingembre moulu
  • 1 cuillère à soupe bombée de cannelle moulue
  • 1 cuillère à dessert bombée de poivre moulu, ou 1 cuillère à soupe rase pour un résultat plus hot.
    J’utilise un mélange 5 baies plus aromatique que le poivre noir, sinon utilisez plutôt du noir que du blanc, le blanc est plus sec et moins parfumé.
  • 1 cuillère à café d’extrait naturel de vanille. Si cet extrait est liquide, le mélanger au miel et aux jaunes, s’il est en poudre, le mélanger à la farine avec les autres épices.
  • 2 clous de girofle
  • 1 gousse de cardamome (ou 1 cuillère à dessert rase de cardamome moulue)
  • 1 macis complet de muscade (ou 1 cuillère à dessert rase de noix de muscade moulue)

C’est parti !

  1. Pesez et préparez vos ingrédients, moulinez vos épices dans un moulin réservé à cela, sinon un moulin à café TRÈS bien nettoyé pour ne pas apporter de goût de café.
  2. Préchauffez le four à 170°C et beurrez généreusement votre moule
  3. Dans un grand bol, mélangez votre farine aux épices et à la levure
  4. Séparez les blancs des jaunes.
  5. Dans un grand saladier, mettez les jaunes, le miel et la crème.
  6. Dans un autre saladier, battez les blancs en neige ferme avec une petite pincée de sel
  7. Mélangez bien le miel, la crème et les œufs
  8. Ajoutez la farine épicée en 3 ou 4 fois
  9. Quand la pâte devient épaisse, ajoutez le beurre fondu, juste liquide mais pas cuit, et mélangez bien pour obtenir une pâte lisse et homogène
  10. Quand toute la faine est incorporée, la pâte doit être compacte, c’est le moment de travailler vos biceps
  11. Incorporez les blancs en neige en plusieurs fois, cela va assouplir la pâte
  12. Versez la préparation dans le, ou les moules
  13. Mettez au four et laissez cuire 45 minutes. La lame d’un couteau doit ressortir propre du cake.
  14. Sortez du four, démoulez et laissez refroidir à l’abri d’un torchon propre ou d’une cloche en tissu

Bon appétit !


Quelques étapes en image…

Une cuillère bombée... de cannelle de Bombay.

Une cuillère bombée... de cannelle de Bombay.

Mon moulin à épices

Mon moulin à épices


L'intérieur d'une cardamome

L'intérieur d'une cardamome

Mélange jaunes, miel et crème

Mélange jaunes, miel et crème


Ouf ! cela devient dur à mélanger.

Ouf ! cela devient dur à mélanger.

On assoupli avec les blancs en neige

On assoupli avec les blancs en neige


4 commentaires pour Pain d’épices… aux épices.

  1. JekkeyclePiep a dit :

    Très intéressant, gracias

  2. Rui Alexandre a dit :

    Bonjour. Je dois acheter un bon moulin pour les épices . Je remarquai que votre devrait être très bonne . Est-il possible de connaître la marque et où puis-je obtenir ? merci

    • Paskal a dit :

      Bonjour,
      J’utilise un moulin à café électrique. C’est un vieux Moulinex dont le modèle ne doit plus être vendu, mais je pense que n’importe quel moulin du même type fera l’affaire.

      Bon appétit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *