Pascal transformé !

Le titre est un peu pompeux mais il reflète ce que je ressent en ce moment : une auto transformation pour sortir de la torpeur physique et intellectuelle où mon accident m’avait plongé.

Ma reprise de travail au mois de mai s’effectuait en mi-temps thérapeutique.
J’ai repris à temps plein depuis jeudi dernier, le 8 décembre 2011, soit un an après mon accident qui avait eu lieu le 9 décembre 2010. Ce temps plein étant symbolique puisque je suis en vacances à partir du jeudi 22… J’aurais quand même effectué une semaine complète de travail cette année !

Mais le travail n’est pas le seul élément de changement, avec l’immobilisation mon poids était monté à 102,4 kilogrammes !!!

Mon poids normal étant de 84 Kg en étant sportif, je me suis mis au régime il y a 6 semaines avec l’objectif de perdre 22 kg et atteindre 80 Kg, ce qui correspondra à un poids de forme après ma fonte musculaire due à l’inactivité.

Passerelle de Saint-Cloud

Passerelle de Saint-Cloud

Au travail, je profite du midi pour marcher 1 heure à un rythme accéléré pour continuer ma rééducation personnelle, et aider ma perte de poids.
Le soir, les genoux restent douloureux mais j’espère que cela s’arrangera.

Après la 1ère phase d’attaque de mon régime de 15 jours où j’avais perdu 6 kilos, la perte de poids s’est ralentie mais est régulière et j’en suis à presque 12 kilos de moins en 6 semaines.
Encore 10 à perdre.

Ma difficulté à plier les jambes ne m’a pas permis de faire du piano et j’ai l’impression d’avoir tout perdu sur ce plan là.

L’informatique était difficile d’accès pour les mêmes raisons et je n’ai fait que m’entretenir sans rien de nouveau à apprendre à maîtriser.

Lorsque j’ai pu me tenir debout, je me suis éclaté en faisant un peu de cuisine, ce qui vous a valu quelques recettes.

Quand j’ai parlé de torpeur intellectuelle au début de cet article, ce n’est pas tout à fait vrai, puisque j’ai profité de cette période pour reprendre des connaissances en physique et en mathématiques.
Mais l’échange avec les autres était limité à ma famille et mes chats.
Certains de mes amis me rendaient visite, heureusement, et les autres me manquaient, ainsi que mes collègues avec qui il est toujours intéressant d’échanger des expériences.

Icare, entre la gare des coteaux et celle du Val d'Or.

Icare, entre la gare des coteaux et celle du Val d'Or.

Donc, pour l’année 2012, je prends de bonnes résolutions :

  • Retrouver la forme et un poids normal.
  • Accroitre mes compétences.
  • Maîtriser mon Nikon D7000 et faire plus de photo.
  • Refaire de la musique (ce sera long hélas).
  • Peut-être changer d’emploi ou au moins, aborder d’autres activités.
  • Et rapidement, combler mon retard de travail pour les Ateliers du théâtre.

Cela fait beaucoup de choses vu comme ça, surtout qu’avec 4 heures 15 de transport par jour, le temps est très réduit.

Mais j’ai bon espoir, le poids et la forme sont en bonne voie, même si certaines activités qui me tenaient à cœur me sont maintenant interdites depuis mon accident, comme les arts martiaux par exemple.

pour les compétences, je continue, toujours dans des domaines très diversifiés.
En informatique, la migration de ce site me fournira matière à plusieurs articles qui vous permettrons de changer facilement d’hébergeur, d’activer enfin les permaliens, et de passer en multisite.
Bien sûr, j’ai moi-même expérimenté tous cela et essuyé pas mal de problèmes.

Haut les cœurs !

L’énergie réside dans l’enthousiasme et j’ai commencé tout ce programme sans attendre.
Et puisque je travaille si loin de chez moi, j’en profite pour émailler cet article de photos prises sur le chemin de mon travail, ou sur mon parcours rééducatif qui n’emmène jusqu’au parc de Saint-Cloud.
Bien sûr, tout n’est pas si joli, mais je préfère m’attarder sur la beauté et me dire que le reste n’est pas si important.

Je suis de retour !

De bien belles propriétés sur le chemin du travail.

De bien belles propriétés sur le chemin du travail.

Un portail où il ferait bon habiter

Un portail où il ferait bon habiter

Le parc de Saint-Cloud

Le parc de Saint-Cloud

Oh ! des champignons !

Oh ! des champignons !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *