Gâteau au mascarpone et à la fleur d’oranger.

Le gâteau magique au mascarpone et à la fleur d'oranger

Le gâteau magique au mascarpone et à la fleur d'oranger

Une escapade gourmande qui titille ma créativité.

L’autre jour, alors que je musardais au Lafayette Gourmet près de l’Opéra, je me suis décidé à déjeuner dans un restaurant-traiteur grec qui prépare tout un ensemble de spécialités « méditerranéennes » délicieuses.

Ne sachant pas que prendre comme dessert, j’ai commandé une espèce de crème blanche aux pistaches d’aspect gélatineux : un « Mahalépi » en grec, mais cela existe dans tout le moyen orient sous d’autres noms assez proches comme le « Mehallabieh »… Je ne connaissais pas ça et j’aime découvrir de nouveaux goûts.

En fait, je pensais que ce serait comme un yaourt compact.

Surprise ! C’était vraiment délicieux, la crème était parfumée à la fleur d’oranger et sa texture rafraîchissait le palais.

Cela me trottait dans la tête, j’aurais aimé faire un gâteau, rappelant cette douceur fraiche et cette onctuosité, tout en ayant la même surprenante explosion de saveurs venues de l’orient.

Faire un gâteau au fromage blanc m’a semblé la meilleure solution pour obtenir la texture que je voulais. Les recettes exisantes ont toutes des proportions tellement différentes qu’il est impossible de s’en inspirer, donc, autant tout inventer de A à Z.

La recette

Pour le fromage blanc, j’ai décidé d’utiliser du mascarpone. La texture de ce fromage italien est proche de celle de la crème fraiche épaisse, mais il est beaucoup plus léger en matières grasses, et la fraîcheur du goût du mascarpone cadrait bien avec le souvenir de la crème dessert que j’avais goutée. J’ajoute un peu de crème fraiche quand même pour le goût et la texture.

Je voulais une pâte onctueuse, mais aérée sans que ce soit un cake : pas trop de farine donc et j’aérerai en battant les blancs pour les incorporer à la fin.

Pour le goût, la fleur d’oranger doit être présente, donc la quantité généreuse, et surtout la qualité supérieure : ne prenez pas d’arôme de fleur d’oranger (et surtout pas concentrée, fût-elle bio), allez à l’épicerie arabe ou indienne et prenez de la véritable eau de fleur d’oranger, qui sera moins chère au litre que chez les vendeurs de supermarché. La véritable fleur d’oranger garde son goût intact alors que l’arôme est volatil, le goût commencerait à disparaître le lendemain de la cuisson.

Et puis j’ai décidé d’ajouter des pignons de pin, très savoureux, ils vont renforcer l’aspect oriental du gâteau.

Les pistaches légèrement grillées et concassées apporteront leur saveur douce et un léger croquant.
On en trouve prêtes à l’emploi chez Vahiné (pub gratuite), le paquet fait juste 50g.

Bien sûr, on peut acheter des pistaches de qualité supérieure, les éplucher, les griller légèrement au four et les concasser, cela sera sans doute meilleur, mais plus long et la différence ne se justifiera qu’avec des graines de très bonne qualité.

Pour les pignons, c’est toujours Vahiné et cela se trouve dans tous les supermarchés.

Enfin, un petit peu de chocolat blanc ajoutera de la douceur et fera oublier toute amertume.

Le résultat est génial. Une vraie réusite dès le premier essai, il est vraiment délicieux.

Super, mais il a tellement plu… que je n’ai pas eu le temps de le prendre en photo et
j’ai dû bricoler une image de titre. Je tiendrais secrète la prochaine fabrication jusqu’à ce que les photos soient prises… Si j’y arrive !

Les ingrédients

970g de préparation, pour deux moules d’environ 700ml chacun, 30 minutes de préparation, 45 minutes de cuisson.

  • 3 œufs
  • 250g de Mascarpone
  • 60g de crème fraiche épaisse de son meilleur crémier
  • 100g de farine complète
  • 140g de pur sucre de canne blond en poudre, c’est bien meilleur
  • 80g de chocolat blanc pâtissier.
  • 40g de poudre d’amandin (mélange d’amandes et d’amandes d’abricots, plus savoureux)
  • 50g de pistaches concassées.
  • 25g de pignons de pin.
  • 1 et 1/2 de sachet de levure à gâteaux.
  • 60g d’eau de fleur d’oranger (soit 6 à 7 cuillères à soupe rases).

C’est parti !

  1. Pesez et préparez vos ingrédients : 4 récipients.
    • Un avec le mascarpone et la crème fraiche, où vous ferez un petit puits et y mettrez les pistaches et les pignons
    • Un grand bol avec la farine, la levure et la poudre d’amande.
    • Un saladier pour les blancs d’œufs à monter en neige
    • Le plus grand avec le sucre et les jaunes d’œufs, qui finira par recevoir toute la préparation.
  2. Préchauffez le four à 170°C et beurrez généreusement vos moules
  3. Mélangez le mascarpone et les graines avec une cuillère en bois.
  4. Battez fermement ensemble les jaunes d’œufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
  5. Ajoutez l’eau de fleur d’oranger aux jaunes sucrés et mélangez bien.
  6. Dans un autre saladier, battez les blancs en neige ferme avec une petite pincée de sel
  7. Dans une petite casserole, mettez un petit peu d’eau (environ 1 cuillère à soupe) et le chocolat blanc débité en carrés.
  8. Faites fondre à feu doux en remuant pour obtenir un mélange homogène et éviter qu’il attache ou cuise.
  9. Hors feu, ajoutez doucement ce chocolat au mascarpone et ses graines.
  10. Mélangez cette crème de miam-scarpone aux jaunes blanchis.
  11. Ajoutez peu à peu le mélange de farine, amandes et levure tout en remuant pour éviter les grumeaux
  12. Incorporez les blancs en neige en plusieurs fois, cela va aérer la pâte et l’assouplir
  13. Versez la préparation dans le, ou les moules.
    Attention : Ne pas trop remplir les moules, de préférence à moitié, aux 2/3 maximum : la pâte gonfle beaucoup en cuisant, puis redescend. Si vous remplissez trop, cela débordera et ne laissera qu’un demi-gâteau mal formé au fond des moules.
  14. Mettez au four et laissez cuire 45 minutes. La lame d’un couteau doit ressortir propre du cake.
    Attention : selon la taille du moule, ce gâteau peut cuire plus ou moins vite, un petit moule peut ne nécessiter que 40mn voire moins. Surveillez bien lorsque la croûte devient foncée et retombe légèrement.
  15. Sortez du four, démoulez et laissez refroidir à l’abri d’un torchon propre ou d’une cloche en tissu
  16. dégustez froid, ce gâteau sera encore meilleur le lendemain, comme souvent avec les préparations au fromage blanc.

Bon appétit !


Quelques étapes en image…

Le mascarpone avec la pistache et les pignons

Le mascarpone avec la pistache et les pignons

Mélange du macarpone chocolaté avec les oeufs

Mélange du macarpone chocolaté avec les oeufs

Mélange du mascarpone chocolaté aux oeufs

Mélange du mascarpone chocolaté aux oeufs

La pâte obtenue a une belle texture

La pâte obtenue a une belle texture

Un commentaire pour Gâteau au mascarpone et à la fleur d’oranger

  1. Paskal a dit :

    Version 1.1 de la recette, peu de changements : j’ai doublé la quantité de pignons de pin qui apportent un léger croquant parfumé sans dénaturer le goût et j’ai légèrement augmenté la quantité de crème fraîche.
    Les modifications sont faites bien entendu, vous n’avez qu’à suivre la recette indiquée.
    Bon appétit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *